DANSE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL (DUM)


Crédit photo
Frédérique St-Pierre


Billetterie


Les billets son maintenant en vente à la porte.


 

Spectacle de danse contemporaine 2012


Ceci n'est pas de la confiture
Une chorégraphie de Raphaëlle Perreault


En première partie du spectacle
Synapse, l'atelier de création en danse contemporaine présente
Ce que Cendrillon aurait dit si elle avait eu des voyelles
Une chorégraphie de Marie Béland



Centre d'essai
Pavillon J.-A.-DeSève
2332 boul. Édouard-Montpetit, 6e étage
Métro Édouard-Montpetit ou autobus 51

DUM | Distribution | Création

Diplômée en 2010 de l'UQAM en danse contemporaine, Raphaëlle travaille comme chorégraphe, interprète et enseignante. Depuis 2012, elle travaille comme agente de développement pour trois compagnies de danse montréalaise : Danse Carpe Diem/Emmanuel Jouthe, Manon fait de la danse et maribé - sors de ce corps. Au cours de ses études, elle collabore avec Normand Marcy, Lynda Gaudreau et Emmanuel Jouthe. Interpellée par la cohabitation de la musique et de la danse sur scène, Raphaëlle oriente sa démarche artistique selon l'idée de rendre visible l'audible. Après CHORUS et ATTRIBUTS créées en 2010, elle entame sa troisième création.

En 2011 et 2012, en plus de chorégraphier pour le DUM, Raphaëlle poursuit ses explorations avec avec la troupe de danse de Regina Assumpta (In Extenso). Elle accompagnera également Emmanuel Jouthe à la création pour trois projets majeurs: Danser la musique aujourd'hui avec les élèves de deuxième année de LADMMI, Lever de rideau dans le cadre du Conseil des arts de Montréal en tournée qui déploie un projet de médiation culturelle en collaboration avec la Ville de Montréal, puis Libres comme l'art qui consiste à partager un processus de création avec des élèves du secondaire.

Elle en est à sa première expérience à titre de chorégraphe pour Danse Université de Montréal.

Synapse | Distribution | Création

Marie Béland a complété un baccalauréat en danse à l'UQÀM, où elle a reçu la bourse d'excellence William Douglas. En 2005, elle fonde sa propre compagnie, maribé - sors de ce corps et crée plusieurs chorégraphies qui sont jouées sur la scène montréalaise. Elle effectue également une résidence de deux mois à la TanzWerkstatt de Berlin. Parallèlement à son travail sur scène, Marie Béland s'intéresse à la danse in situ, au travail multidisciplinaire et à l'enseignement. Elle est également membre fondateur de la maison de production La 2e Porte à Gauche. Cet organisme crée et produit des événements de danse contemporaine qui se déroulent dans des appartements, des magasins, des bars, des parcs, et qui cherchent à questionner la relation entre la danse et le public, notamment Le Bal Moderne, The Art (prononcez dehors), 7 1/2 à part., Blind Date : un rendez-vous chorégraphique, Te situes-tu dans l'in situ ?, et 4quART, présenté en mars dernier au Monument National, en co-production avec Danse-Cité. En 2009, elle fonde avec deux collègues musiciens le collectif Le P.I.Q.U.A.N.T. (Le Projet Indisciplinaire Québécois Utilisant les Arts Nécessaires à son Travail), dont le premier spectacle, ÉPONYME (fake-fiction), a remporté le prix Création Francophone de l'Année au Festival Fringe, et a été repris à l'Usine C en 2011. De plus, Marie crée et interprète la danse qui accompagne les concerts du groupe de musique électro-yéyé Les Handclaps, dont un des plus importants spectacles a eu lieu dans le cadre des Francofolies de Montréal 2009. Enfin, Marie Béland a chorégraphié pour Danse Université de Montréal en 2007 et 2008.

À travers l'ensemble de son travail, cette créatrice polyvalente souhaite partager avec le public ses questionnements et ses préoccupations sur la danse à titre de phénomène. Son univers est fascinant et la virtuosité physique y côtoie les situations absurdes, dans une profonde réflexion sur le médium de la danse et le rapport au public.

À L'AFFICHE PROCHAINEMENT
Théâtre
Auditions | Théâtre